Disparition d'une concession au cimetière de l'Est (Lille) expirant en 2007
 

C'est au cimetière de l'Est, à Lille, que se trouvait la tombe de mes grands parents, Henri Bouquin, décédé en 1945, et son épouse Marie Ramette, décédée en 1959. 

La tombe a disparu, c'est-à-dire le monument mais aussi la sépulture, et à sa place se trouve maintenant une autre tombe, au nom de Fernand D., érigée en 1994  aux lieu et place de la sépulture de mes grands parents.

La fiche de concession de la mairie de Lille établit la validité de la concession jusqu'en 2005, avec prorogation jusqu'au 8 avril 2007. C'est-à-dire que la tombe a été détruite par les services du cimetière de Lille, alors qu'elle était encore en concession valable, et le monument en parfait état. Les registres de la mairie ne portent pas trace de la destruction de cette tombe; d'après les registres, cette concession (n° 139.516) existe toujours !
La mairie a effectué, à un certain moment, une renumérotation des allées, et la concession qui se trouve sur le même emplacement porte un numéro différent : 161. 605.

Malheureusement, nous n'avons porté plainte, mon frère et moi, que longtemps après, en 2006, et le procureur de Douai a classé la plainte sans suite. L' enquête de police n'a pas permis non plus d'établir ce que les services de Lille avaient fait des restes funéraires (normalement placés dans un ossuaire) , "aucune trace d'un dépôt des restes mortels de vos aïeuls dans l'ossuaire et aucune indication sur le devenir du monument", indique la mairie de Lille, et cela contrairement aux règles de suppression des tombes.
- Que s'est-il passé ?
- Pourquoi les services municipaux ont-ils détruit, en 1994, une tombe en parfait état, sans l'indiquer sur les registres, sans prévenir les descendants, sans suivre les règles de conservation dans l'ossuaire ?
- Qui est responsable ?

Je vous remercie de votre aide.

Anne-Marie GAULIER

anne-marie.gaulier@wanadoo.fr

  

Retour Association Française d'Information Funéraire